Menu Fermer

Semaine spéciale Tour de France du 29 août au 5 septembre

Une longueur d’avance sur les pros

Le jeudi 3 septembre, le Tour de France n’aura démarré que depuis six jours, mais, à cette date-là, le classement final aura déjà subi de nombreux changements. Grimpez la côte qui mène au Mont Aigoual, avant que les professionnels n’arrivent, sur une route déjà encerclée par les spectateurs, et suivez la dernière étape depuis les stands VIP!

Le lendemain, vous verrez les équipes se préparer pour la prochaine étape, en direct de Millau. Regardez les coureurs s’échauffer pendant que la caravane publicitaire s’éloigne peu à peu. Ce que les professionnels accomplissent, vous l’aurez ressenti dans votre corps la veille. Chaque jour qu’ils passent sur la selle, chaque mètre difficile à grimper. Mais contrairement à leur expérience ! C’était un programme complètement différent qui vous a mené au spectacle trépidant du Tour: des routes calmes, étroites, des arrêts entre amis, et toujours une vue imprenable sur les magnifiques paysages ainsi que du temps pour prendre des photos.

ProgrammePrestations

Samedi 27 juin
Arrivée individuelle
Enregistrement à partir de 16:00
19:30 dîner de groupe

Dimanche 28 juin
Mas Gibert – Col de la Tribale – Sumène – Saint-Roman-de-Codières – Colognac – Lasalle – L’Estréchure – Col de l’Asclié – Mas Gibert  (92 Km / 1800 mètres de dénivelé)

Pour vous mettre dans le bain, commencez par notre parcours des maisons. Des routes étroites où deux voitures peuvent difficilement se croiser. Avec trois petits cols qui deviennent progressivement raides au fur et à mesure de la journée. Du Col Asclié (à 900 mètres d’altitude) vous attend une descente douce le long d’une des nombreuses routes panoramiques qui vous mènera de retour au camp de base.

Lundi 29 juin
Mas Gibert – L’Espérou – Trèves – Cantobre – Nant – St-Jean-du-Bruel – Dourbies – L’Espérou – Col de la Lusette – Col des Vieilles – Mas Gibert  (137 km / 2500 mètres de dénivelé)

Le premier point culminant. Presqu’au sommet du Mont Aigoual, de là en passant par des vallées étroites jusqu’à Nant, l’un des plus beaux villages de France. Après une longue pause déjeuner, nous sommes physiquement et mentalement assez forts pour le chemin du retour au-dessus du Col de la Lusette, le col le plus difficile des Cévennes – heureusement seulement dans le sens opposé!

Mardi 30 juin
Mas Gibert – Pont d’Hérault – Roquedur – Saint-Laurent-le-Minier – Saint-Maurice-Navacelles – Navacelles – Blandas – Montardier – Avèze – Le Vigan – Saint André de Majencoules – Mas Gibert  (108 km / 1700 mètres de dénivelé)

L’un des sites marquants de ce paysage : le Cirque de Navacelles. L’une des merveilles naturelles de France. Même le parcours est magnifique, et quiconque pédale au bord de ce ravin de 300 mètres de profondeur aura l’impression de tomber dans un cratère. Tout en bas se trouve un petit village. Pause déjeuner.

Mercredi 1er juillet
Mas Gibert – Vallerauge – Col du Pas – Saint-André-de-Valborgne – Le Pompidou – Barre-des-Cévennes – Sainte-Croix-Vallée-Française – Les Plantiers – Col de l’Asclié – Mas Gibert (120 km / 2500 mètres de dénivelé)

Aujourd’hui ce qui importe c’est de garder notre calme pour le jour j. Mais cette étape a ses propres défis. Juste après le petit déjeuner, nous dévalerons 600 mètres jusqu’à s’éloignée Col du Pas. Puis nous pédalerons le long de la Corniche, située au bord d’une crète offrant un vue magnifique. Avec un peu de chance, il n’y aura pas trop de vent là haut!

Jeudi 2 juillet
Mas Gibert – Pont d’Hérault – Le Vigan – Mandagout – Col de la Lusette – L’Espérou – Mont Aigoual – Vallerauge – Mas Gibert (90 km / 1700 mètres de dénivelé)

LE jour le plus important de tous. Des milliers de personnes sont déjà alignées le long de la route lorsqu’on entame la montée où, quelques heures plus tard, les professionnels bousculeront le classement final du Tour de cette année. Le col de la Lusette, où en 1987, Bernard Hinault avait dû descendre de son vélo et pousser. Cette ascension de 14 pour cent exigera tous nos efforts. Si seulement il n’y avait pas autant de spectateurs…mais le Mont Aigoual exerce sur nous une attirance magnétique, ou peut-être est-ce dû aux stands VIP et à la restauration?

Vendredi 3 juillet
9:00 Transfers en bus jusqu’à Millau où l’étape du TdF commence, retour à vélo
Mas Gibert – Pont d’Hérault – Le Vigan – Mandagout – Col de la Lusette – L’Espérou – Mont Aigoual – Vallerauge – Mas Gibert (100 km / 1400 mètres de dénivelé)

Le transfert en bus jusqu’à Millau nous rend déjà impatients du trajet retour. Là encore, nous ressentons l’ambiance du Tour, nous voyons les équipes se préparer et nous profitons de l’effervescence du départ de l’étape. Puis, pour nous, c’est l’heure de reprendre la selle. A travers les Gorges de la Jonte, où les vautours virevoltent au-dessus de nous, jusqu’à L’Esperou. Là-bas nous attendent les 20 kilomètres sinueux de la descente la plus rapide et la plus qualitative des Cévennes.

Samedi 4 juillet
Départ avant 11:00

inclus dans le tarif:

  • Séjours d’une nuitée en chambre double (possibilité de lits et de chambres séparés)
  • Petit déjeuner et diner, boissons incluses
  • Repas de la mi-journée : 2 accès au restaurant, 3 pauses pique-nique, 1 restauration aux stands VIP
  • Encas pour les parcours (barre chocolatée, fruits secs)
  • Service nettoyage des maillots, pantalons et shorts des cyclistes
  • Des guides pour accompagner toutes les étapes
  • Une place dans “l’espace Izoard” des stands VIP pour le final de l’étape 2 du Tour de France, le 2 juillet
  • Transfert vers le départ de l’étape du Tour de France à Millau le 3 juillet
  • Service de dépannage en cas de problèmes techniques
  • Raccourcissement ou allongement de la durée des parcours si besoin

Sur reservation:

  • Possibilité de louer des vélos (selon les disponibilités)
    Nous travaillons avec des agences de location de vélos à Montpellier
  • Transfert de/vers l’aéroport et la gare de Montpellier

Non inclus dans le tarif : pauses supplémentaires dans les restaurants et cafés.